Quel est le désherbant naturel le plus efficace ?

Le printemps approche et les premières mauvaises herbes vont déjà faire leur apparition. Depuis le retrait des magasins de produits controversés comme le Roundup, de nombreux particuliers recherchent des solutions plus respectueuses de l’environnement pour désherber efficacement. Petit tour d’horizon des solutions les plus efficaces.  

Désherber sans détruire la planète, est-ce vraiment possible ? 

La question mérite d’être posée, car « détruire » un organisme vivant, même une mauvaise herbe, peut paraître anti-écologique. En effet, quelle que soit la solution utilisée, celle-ci risque de détruire non seulement la ou les plantes indésirables, mais aussi les micro-organismes présents dans le sol.  

Il est donc important de rappeler que désherber même « naturellement  n’est pas sans danger pour la faune et la flore. Rappelons enfin que le désherbage naturel n’est pas synonyme de désherbage écologique. Nombre de produits naturels sont d’ailleurs nocifs pour l’environnement.  

Ainsi, désherber au sel de mer, si cela peut paraître efficace, rend complètement stérile la terre. Pourtant, le sel est bien un produit 100% naturel que l’on utilise très régulièrement, et dans bien des cas. Plusieurs associations se sont ainsi déjà interrogées sur l’impact environnemental du sel en hiver, lors du salage des routes…  

Des solutions écologiques existent-elles ?

Il convient donc simplement de trouver les solutions les plus pérennes, même s’il n’est pas toujours facile de concilier efficacité et écologie.  

À nos yeux, il existe principalement trois désherbants naturels à la fois efficaces et peu dangereux pour la nature : le bicarbonate de soude (plus précisément le bicarbonate de sodium), le désherbage à l’aide d’énergie (désherbage thermique) ou, dans une moindre mesure, l’utilisation d’eau bouillante, qui revient à utiliser une partie de l’énergie produite en tant que désherbant.  

Le bicarbonate de soude

C’est un produit tout à la fois efficace et biodégradable. Produit naturel et non toxique, on peut l’utiliser pour supprimer des adventices (mauvaises herbes) localisées dans les interstices d’une terrasse, sur des parois mousseuses, ou même au sein d’une allée de graviers.  

Son utilisation est relativement simple et sans risque : il suffit de saupoudrer un peu de cette poudre sur les plantes et de laisser agir pendant quelques jours. Les intempéries et l’éventuel ruissellement du bicarbonate ne polluera ni les rivières, ni les sols.  

Le désherbage thermique

Il s’agit cette fois-ci d’un appareil, et non d’un produit. Cet appareil, appelé désherbeur thermique, va générer une chaleur suffisante pour produire un « choc » sur la ou les mauvaises herbes que vous souhaitez supprimer. Ce choc tue en effet le cœur de la plante et permet d’agir jusqu’aux racines.  

Généralement électrique ou au gaz, c’est ce type de produit qui remplace de plus en plus, notamment au sein des collectivités, les produits chimiques et phytosanitaires. Les désherbeurs thermiques sont surtout utilisés pour un désherbage à la fois précis et rapide, et ne conviennent pas forcément lorsqu’il faut désherber des dizaines de m²…  

L’eau chaude (et même bouillante) 

C’est un désherbage à l’ancienne, sans doute pas le plus efficace, mais sans doute pas le plus nocif pour la terre non plus. Le choc thermique appliqué à une plante, décrit ci-dessus, pourrait tout aussi bien être provoqué par votre eau de cuisson !  

En effet, en versant l’eau bouillante sur une partie de sol que vous souhaitez désherber, vous allez véritablement tuer les mauvaises herbes. Bien sûr, il faut que l’eau soit réellement chaude et cela ne permettra pas de désherber une grande surface, mais tout de même : plutôt que de vider votre casserole dans l’évier, courrez jusqu’au jardin !  

Notez enfin que l’eau de cuisson des pâtes ou des pommes de terre sera plus efficace, car celle-ci sera chargée en amidon, molécule efficace… pour désherber. La nature est bien faite, n’est-ce pas ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *