Sécurisez simplement vos escaliers en adoptant les mesures adéquates

Sécurisez simplement vos escaliers

D’une commodité évidente, l’escalier ne reste pas moins une source potentielle d’accidents domestiques. Un choix judicieux d’équipements et l’adoption des bonnes règles d’usage permettent de pallier ce risque. Sécurisez simplement vos escaliers en nous laissant vous guider par nos conseils !

Diagnostiquez l’état de votre escalier

Le contrôle de l’état d’usure d’un escalier vous aide à prévenir les risques d’accident qui peuvent se produire. Sécurisez simplement vos escaliers en vous assurant que les marches sont en parfait état. Faites de même en vérifiant la solidité des rambardes. Si vous constatez une éventuelle présence d’anomalie, faites appel à un spécialiste pour effectuer des travaux de réparation.

Sécurisez simplement vos escaliers en calibrant les marches

Pour toutes les constructions, les normes exigent qu’on adopte une certaine dimension pour les marches des escaliers. D’une manière générale, chaque marche d’escalier doit présenter une hauteur respective de 17 à 21 cm. Quant à leur largeur, elle ne doit pas être inférieure à 45 cm.

Privilégiez un garde-corps adapté à votre profil d’escalier

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, l’installation d’un garde-corps, d’une balustrade ou d’une rambarde d’escalier s’avère nécessaire dans certains foyers. Le but étant de prévenir les accidents que peuvent subir les enfants et les personnes âgées en traversant l’escalier. L’installation d’une balustrade obéit à des normes strictes et son choix doit correspondre à votre profil d’escalier.

Installez une main courante

Certaines zones d’escaliers sont plus étroites que d’autres et la configuration d’escalier diffère d’un style d’architecture à un autre. Dans certaines maisons, il s’avère ainsi pratique de sécuriser la montée et la descente d’escalier par la mise en place d’une main courante murale. Servant de point d’appui pour les personnes empruntant l’escalier, elle empêche les enfants et les personnes âgées de tomber.

Revêtez adéquatement les marches

La propriété antidérapante des marches d’un escalier contribue à renforcer la sécurité des personnes qui empruntent ce passage. Pour éviter les accidents, sécurisez simplement vos escaliers en revêtant les marches de bandes autoadhésives ou d’un tapis d’escaliers. Vous pouvez aussi installer un nez-de-marche ou appliquer un vernis antidérapant en alternative. Au moment de construire ou de rénover votre escalier, préférez aussi un carrelage antiglisse ou un revêtement relief à la place d’un revêtement en marbre. Ce matériau étant jugé trop glissant multiplie les risques de chute. C’est pourquoi ce type de revêtement est à proscrire.

Adoptez le bon angle d’escalier

L’inclinaison d’un escalier conditionne le confort pendant la montée et la descente, mais peut aussi constituer une menace potentielle. Plus l’escalier est haut et pentu, plus il est considéré comme dangereux. Afin de limiter les risques, adoptez une inclinaison de 25 à 45 degrés.

Pensez à éclairer votre zone d’escalier

Cela peut paraître banal certes, mais le fait d’illuminer le passage dans les zones d’escaliers permet de le sécuriser. Il s’avère judicieux ainsi d’installer des lampes LED sur les contremarches ou sur le bas des murs de la cage d’escalier. Veillez aussi à ce que l’éclairage soit parfaitement fonctionnel, notamment de façon à ne pas éblouir les personnes qui traversent l’escalier.